Notre intervention au conseil municipal du 4 février 2019

Notre intervention au conseil municipal du 4 février 2019

Bonjour,

Pour ce conseil municipal du lundi 4 février 2019, nous avons soumis une question en début de séance à Mme La Maire, pour l’interpeler sur la conduite de cette Zone d’Aménagement Concertée.

Afin de bien comprendre le sujet qui nous impacte, nous vous proposons, en lien, la vidéo de ce conseil municipal

D’ailleurs, suite à ce conseil municipal, voici un article tout frais sur Ouest-France : Lien

Pour revenir à notre question, nous avons toujours mis en avant notre fer de bataille qui se base sur la densité extrême de ce projet, couplée à une absence d’étude d’impacts sérieuse. Nous pensons tous (les rennais aux alentours de la zone) qu’un maximum de 300 logements permettrait la naissance d’un beau projet qui aurait l’attention de tous.

Voici ce qu’on peut noter de l’intervention de Mr Sémeril (dommage, nous avions pourtant interpelé Mme La Maire)

  • Nous sommes donc d’après Mr Sémeril, la deuxième réserve sur cette enquête du PLU (qui en compte trois). Nous verrons les conclusions de cette enquête dans un article à venir.
  • Il est aussi intéressant de noter que le réhaussement des bâtiments, qui a fait largement réagir les riverains en avril 2018, viendrait d’une proposition de l’équipe d’architectes du programme. Et du fait de la forte contestation, la ville a donc décidé de revenir aux hauteurs de 2016.
  • Mr Sémeril met aussi en avant le souhait de redynamiser la structure commerciale. La dessus, nous sommes tous largement en phase depuis le début, et sans aucune réserve, pourquoi en parle t-il, c’est hors sujet.
  • Il revient aussi sur la dernière proposition en termes de hauteurs, avec 1 seul immeuble à 9 étages, et le reste à 7 étages maximum. Nous rappelons encore que notre propos ici est davantage le nombre de logements, pas forcément la hauteur. Mais comme à chaque fois, Mr Sémeril ne revient jamais sur ce nombre de « 500 » oralement.
  • La commission a intégrée une remarque sur le sujet en demandant de s’arrêter à ce qui a été acté en 2016 : C’est la deuxième réserve des commissaires enquêteurs. (Nous reviendrons sur cette action des enquêteurs en fin d’article)
  • Nous apprenons aussi que l’autorité environnementale, consultée a deux reprises, a dispensé les études d’impacts sur ce projet. Néanmoins, il affirme que dans les mois à venir, avec Mme Cathérine Debroise, il faudra mener un travail sur les incidences en termes de scolarité ou les déplacements.
  • Enfin, nous apprenons une étape importante ici qu’est le dossier de création modificatif de la ZAC qui sera soumis au conseil municipal du mois d’avril 2019.
  • En amont, une réunion de présentation du projet aux riverains est en cours d’organisation, prévue pour le 19 mars 2019. Réunion basée sur le travail des principes adoptés collectivement en 2016. La encore, chose que nous réfutons catégoriquement, mais la municipalité fait la sourde oreille sur ce sujet.
  • Mme la Maire revient à la fin sur les trois réserves en signalant que la municipalité a proposé des modifications importantes, pour tenir compte des observations, et de la concertation.

En conclusion :

Nous déplorons encore une fois la réponse de Mme La Maire qui affirme que : « Ces réserves, nous les avons levées en modifiant les projets du Haut-Sancé […] Personne ne pourra dire que nous avons révisé le Plu en catimini« .

Nous ne sommes pas dupe…

  • Juste avant l’enquête publique sur le PLU courant juillet 2018, alors que la municipalité prône sans arrêt le soit-disant consensus de 2016, celle si présente, sans gène, en avril 2018, une mise à jour du projet avec des hauteurs délirantes (R+16, R+14, 4+11 etc…) et près de 580 logements (80 de plus qu’avant). Cela viendrait il parait, comme nous venons de l’apprendre, d’une proposition des architectes.
  • Comme par hasard, quelques jours avant le début de cette enquête publique, ils reviennent vers nous, en juin, s’excusant à moitié, avec des hauteurs plus raisonnables (R+14, R+11 etc…) mais toujours en inadéquation avec le « consensus » de 2016.
  • Et enfin, comme par magie, courant octobre 2018, ils reviennent encore avec des chiffres plus proches de 2016 (néanmoins, toujours un cran au dessus de 2016).

Au final, c’est avec écoeurement que nous voyons que les commissaires de l’enquête publique ont pris acte de ces soit disant efforts, ces « modifications importantes » comme le signale Mme la Maire, et par conséquent ne notent qu’une seule réserve sur cette zone. Réserve déjà satisfaite par le jeu vu ci-dessus, de l’équipe projet.

Comment ne pas clairement voir dans le jeu de la municipalité qui est allée au maximum de la hauteur permise (pour que les ombres portées ne gênent aucune habitation existante), juste avant l’enquête publique. Afin de pouvoir redescendre les nivaux, en deux reprises, pour faire passer la pilule. C’est pourtant tellement évident.

Action importante à suivre

  • Nous vous rappelons toujours notre pétition en cours, pétition à la fois électronique via ce site, mais aussi sous forme papier, par le biais du classique porte à porte.
  • Cette pétition nous permettra de venir réellement débattre en séance du conseil municipal, de cette densité problématique.
  • Partager là au maximum, à tous les rennais !
  • Lien court de la pétition : http://bit.do/densiterennes
Suivez nous et aimez nous sur :
error0

À propos de l’auteur

grobigou administrator

16 commentaires pour l’instant

Les conclusions de l’enquête publique du PLU – ZAC Haut SancéPublié le9:21 - Fév 6, 2019

[…] posons des questions, que nous les challengeons. De plus, et nous l’avons encore rappelé au précédent article, nous réfutons catégoriquement ce consensus de 2016 (chose que la ville n’écoute pas), et […]

LucasPublié le7:39 - Fév 7, 2019

Vivement la présentation de la Zac fin mars, avec un beau bâtiment de 9 étages c’est parfait et c’est totalement en cohérence avec le quartier, qui a déjà un sublime bâtiment de 9 étages au centre commercial du Landry (Oeuvre de Georges Maillols)
Merci a la municipalité de ne pas avoir cédé a quelques dizaines de personnes qui pensent que le quartier entier est avec eux.

    grobigouPublié le7:42 - Fév 7, 2019

    Bonsoir !
    Vous habitez le quartier ? Je serai très intéressé de vous rencontrer.
    Effectivement, vous êtes là première personne en accord avec le projet a se manifester. Et surtout a trouver ce bâtiment de neuf étages sublime.
    Donc oui, je jeux bien discuter avec vous pour échanger.
    Écrivez moi s’il vous plaît a grobigou@gmail.com
    Antoine

lucasPublié le7:57 - Fév 7, 2019

je n’ai pas particulièrement envie de m’étaler sur le sujet.
J’ai déjà donné mon avis a plusieurs reprises ici même.
Prenez le « sublime » au degré que vous souhaitez 😉

    grobigouPublié le8:04 - Fév 7, 2019

    C’est bien dommage de ne pas mettre un visage sur une personne en désaccord avec au moins 660 personnes du quartier.

    Le ToquinPublié le3:37 - Fév 13, 2019

    Bonjour,
    j’espère que vous serez présent à la réunion du 19 mars et que vous interviendrez. C’est un peu facile de se réfugier sous un pseudonyme !!! Pour ma part cela fait plus de 10 ans que je suis l’évolution de ce projet en ayant participé à de nombreuses réunions (habitants, Conseil de Quartier).

LucasPublié le6:31 - Fév 8, 2019

660 personnes sur les 20000 habitants de Francisco Ferrer – Vern – Poterie …
il ne faut pas parler de majorité. rien que dans ma résidence, avenue du haut sancé, nous avons discuté du sujet lors de la dernière AG et la moitié des propriétaires étaient clairement favorables a ce projet.

    grobigouPublié le6:44 - Fév 8, 2019

    Je pense que les habitants de la poterie ne sont pas trop concernés par ce projet de ZAC… Ni Fransisco Ferrer, ni rue de Vern. Je parlais des habitants directement impactés.
    Néanmoins je serai ravi de discuter avec les propriétaires de votre résidence, voir s’ils saisissent bien l’impact de ce projet.
    Qu’ils viennent me voir a la prochaibe réunion de présentation !
    Pourriez vous me dire dans quelle résidence vous êtes qu’on aille faire du porte a porte ? Ou discuter

    grobigouPublié le11:27 - Fév 13, 2019

    Bon et bien pas de réponse, commentaire très « sérieux » et « crédible » du coup hein, surtout avec une fausse adresse mail en azerty@yahoo.fr. Et ben, quel courage.

FrançoisePublié le1:27 - Fév 12, 2019

Bonjour Monsieur,
Je reviens vers vous suite à nos échanges contre la tour de 17 étages à la Poterie et je découvre effarée les commentaires de ce monsieur qui qualifie de « sublime » un bâtiment de 9 étages. Nous avons nous aussi été la cible de personnes qui glorifient l’urbanisation verticale et qui, après recherche, habitent dans des petits collectifs des villes voisines ou ont des liens étroits avec des communautés d’architectes (et bien évidemment nous ne mettons pas tous les architectes dans le même sac). Les enlaidissements, c’est toujours mieux chez les autres! Pour votre information, sachez que nous avons récolté ces derniers jours plus de 500 signatures sur pétition papier contre le nouveau site Aiguillon rue de vern et que nous n’en resterons pas là. Sachez aussi que les habitants du quartier de la Poterie nous disent être solidaires de votre démarche, beaucoup avaient déjà signé vos pétitions. Donc nous nous sentons bel et bien concernés par votre action et nous en partageons les arguments, de même que pour les autres pétitions en cours. Chez nous il y a bien le problème de la hauteur mais aussi l’arrivée massive de nouveaux arrivants sans adaptation des infrastructures environnantes non plus. Tout ceci requiert du dialogue et de la concertation mais cela ne semble pas être la priorité de nos élus. Bien à vous. Françoise

    LucasPublié le8:09 - Fév 18, 2019

    « Sachez aussi que les habitants du quartier de la Poterie nous disent être solidaires de votre démarche, beaucoup avaient déjà signé vos pétitions. »

    C’est bien ce que je disais, beaucoup de gens qui ne sont pas concernés par le projet du haut sancé ont signé la pétition, ce qui veut bien dire qu’au final, seule une petite partie du quartier est vraiment en désaccord.

     » Chez nous il y a bien le problème de la hauteur mais aussi l’arrivée massive de nouveaux arrivants sans adaptation des infrastructures environnantes non plus. »

    Vous êtes vraiment de mauvaise foi, 132 logements neufs seront crées.

    L’équivalent de 250 personnes (+/-) . Quel est le problème pour un quartier qui bénéficie de la proximité du métro et d’un centre commercial qui marche bien !

    Alors OK ! il va y avoir beaucoup de bureaux vous ne voyez que le négatif, les infrastructures s’améliorent, notamment le parking relais qui va tripler de capacité et la fréquence des rames du métro s’accélérer…

    Vous citez la guettoïsation des Années 70… Vous ne savez pas que quoi vous parlez, je vous invite a lire cet article qui prends témoignage de personnes qui habitent la tour square des Hautes-Ourmes construite en 1969, et bien des soixante appartements que comptent cette tour, dix sont d’ailleurs toujours occupés par leurs premiers occupants ! les gens s’y plaisent et à juste titre . les premiers logements à se vendre sont les étages élevés.
    Mais bon, vous ne devez pas être concernée par cela, dans votre maison, bien au calme, a la poterie.

    Ce be

    grobigouPublié le9:22 - Fév 18, 2019

    Lapsus ? « ce qui veut bien dire qu’au final, seule une petite partie du quartier est vraiment en désaccord »
    Bref, le fait que vous vous cachiez derrière un pseudo, un faux email et que vous ne souhaitiez discuter en devient inintéressant. Bonne soirée…

    FrançoisePublié le10:30 - Fév 19, 2019

    Bonjour, nous nous sentons aussi concernés par ce projet parce que nous y avons des proches qui y vivent, parce que nous vivons sur un même secteur, parce que l’arrivée massive de nouveaux riverains impacte la carte scolaire, la fréquentation des bus (prenez connaissance des revendications des personnels de Kéolis) etc… La proximité du métro est certes un avantage mais le nouveau parking-relais répond à un besoin urgent de libérer des stationnements de riverains engorgés par ses utilisateurs. L’augmentation de la fréquence des rames du métro atteindra bientôt sa limite. Et si vous le prenez au heures de pointe, vous constaterez que dans certaines stations, beaucoup de personnes restent à quai ! Et un foyer, c’est bien souvent un couple avec enfants donc votre calcul de 250 personnes me semble assez loin de la réalité. 5000 m² de bureau comptent aussi dans la fréquentation du site. Mais les chiffres parlent d’eux-mêmes : nous avons récolté plus de 800 signatures en 8 heures auprès de riverains qui contestent les constructions de grande hauteur et déplorent l’absence totale de concertation. La Poterie est constituée principalement de petits collectifs de 4 étages, pas seulement de maisons individuelles. Je n’habite pas dans un pavillon, et quand bien même, chacun devrait avoir le droit de vivre où bon lui semble. Si vous pleurez d’admiration devant les édifices sublimes de 9 et 17 étages, installez-vous sur le site de Guines qui vous permettra de surplomber tous les autres riverains du haut de votre tour et de votre mépris. Autant d’arguments en faveur de la politique d’urbanisme de la municipalité, il n’aura échappé à personne quels liens vous unissent avec les instigateurs de ces projets, MADAME. Mais par correction je n’en dirai pas davantage, si ce n’est que dans votre petit collectif du Haut-Sancé, vous êtes bien mal placée également pour donner des leçons d’urbanisation verticale. Cordialement. Françoise

Approbation du dossier de la ZAC du Haut-Sancé – ZAC Haut SancéPublié le11:15 - Avr 4, 2019

[…] suite à la proposition incroyable en avril 2018 (R+16 etc, 580 logements…). Je vous invite à lire cet article qui met en avant ce jeu de charme envers les commissaires de l’enquête publique. Ils nous […]

Echange courrier avec Mme La Maire Nathalie Appéré – ZAC Haut SancéPublié le11:14 - Avr 5, 2019

[…] les hauteurs. Nous ne nous étendons pas plus sur ce sujet traité plusieurs fois et décrit dans cet article que nous vous encourageons à […]

Laisser un commentaire