Commission Cadre de Vie du 19 mai 2021

Commission Cadre de Vie du 19 mai 2021

Bonjour,

Le 19 mai dernier a eu lieu une session de la commission Cadre de Vie élargie au conseil de quartier Q7. Pour cette session, la commission avait demandé à la municipalité de présenter quelques éléments en lien avec notre quartier. Les éléments de l’ordre du jour étaient :

Traités en session :

  • Une présentation du PLUi à l’échelle de notre quartier, pour bien comprendre quelles dispositions d’urbanisme s’appliquent quelles évolutions peuvent être rendues possibles.
  • Un point de situation sur l’évolution des constructions et de l’offre de logements (livraisons effectuées) sur les 3 dernières années, sur ce qui est prévu cette année et ce qui est prévu dans les 2 années à venir.

Non traités en session :

  • Un état des lieux des équipements et infrastructures sportives et socioculturelles : offre actuelle et possibles évolutions en lien avec la croissance de la population
  • Aborder également la question des mobilités : offre de transports en communs (lignes bus), pistes cyclables réalisées, points d’étranglements de la circulation au niveau Saint-Hélier et de la voie ferrée… 

Nous avons donc eu en premier lieu une présentation du projet urbain de la ville, se concentrant sur notre quartier. Nous vous proposons le visuel diffusé en séance. Pour la voir en plein écran, veuillez cliquer sur l’icône en haut à droite de celle-ci:


Cette « rencontre » avait pour but de connaitre de la part de la municipalité, des chiffres, des faits sur l’urbanisation au sein de notre quartier Q7. Voici le compte rendu de la commission Cadre de Vie. Pour le voir en plein écran, veuillez cliquer sur l’icône en haut à droite de celui-ci:


Toutes ces informations sont importantes pour l’évolution du quartier dans lequel nous vivons. Mais faisons un focus sur les éléments proches de la ZAC du Haut-Sancé.

ZAC du Haut-Sancé

Une remarque fut émise quant aux futures tranches de la ZAC Haut-Sancé (cf. p22-25). Avant les dernières élections, plusieurs collectifs (dont nous) avaient rencontré les différents candidats afin de connaitre leur programme sur l’urbanisation à Rennes. Et nous avions mis en avant cette idée, en présence de M. Theurier, d’une temporisation après la réalisation des tranches A & D1, pour évaluer comment cette partie de la ZAC s’intègre dans la vie du quartier.

A l’époque, avec la mise en oeuvre de nombreuses nouvelles constructions dans notre quartier, cette idée avait été bien été reçue par Mr Theurier. Aujourd’hui, avec l’accélération imposante dans notre quartier, nous l’avons donc re-soumise à la commission de quartier.

La réponse de Mr Bourcier n’a vraiment pas été à la hauteur de nos attentes. Pour lui, notre ZAC, comme il se plait à dire, est une petite ZAC. Elle n’a que peu d’importance et son nombre de logement (500), sa densité (110 logements/ha) est presque insignifiante. Il la compare avec les énormes ZAC de Rennes, comme celle de la Courrouze, celle de Baud-Chardonnet, voire celle du Blosne, une bel échappatoire. Pour Mr Bourcier, la ZAC a été votée, donc la démocratie doit s’appliquer. Certes, mais cela demeure un discours assez étonnamment fermé quand on voit l’évolution du dossier de cette ZAC, et quand on sait que ce dossier a déjà été modifié. Donc pour cette nouvelle municipalité, ce que Mr Theurier a pu prendre comme une mesure intéressante est désormais totalement hors de propos. Déception. Nous allons continuer de travailler sur cette idée.

De plus, Mr Bourcier avance que le cadre des ZAC est très spécifique et très contraint au niveau légal. Qu’il faut également tenir compte des contraintes sur la maitrise d’ouvrage, sur l’installation des commerces et éviter que les nouveaux habitants n’aient à subir des travaux pendant 20 ans. Nous l’entendons parfaitement, mais sur le sujet des commerces, tout est déjà pris en compte et mis en place sur cette première tranche de 272 logements. Une pause n’impactera aucunement les commerces. Quant à ne pas faire subir aux habitants des travaux pendant 20 ans, c’est un peu insultant d’avancer ce propos, notre quartier est en travaux continuel depuis quelques années et le rythme ne baisse pas, donc quelle belle estime aux habitants avoisinant les multiples chantiers en cours…

Ferme du Haut-Sancé

Une question sur le devenir de la Ferme du Haut Sancé. Effectivement, souvent lors des réunions publiques, cette interrogation a fait surface. il s’agit d’un beau bâtiment, on se demande volontiers si elle pourrait devenir un lieu d’animation et non pas un lieu de stockage des services techniques municipaux. La maison du Ronceray est aujourd’hui à l’étroit et il serait opportun de valoriser ce bâti central du quartier du Haut-Sancé/Poterie. De plus, la ZAC du Haut-Sancé, dans son programme, ne met rien en avant à part du logement et encore du logement.

Mr Bourcier avance qu’il est difficile de trouver de la place pour les services techniques. Un centaine de mètres carré sont nécessaires. [ndlr. Il est vrai qu’on pourrait se demander s’il ne serait pas aisé de trouver cette espace dans la nouvelle ZAC du Haut-Sancé]. Il serait sans doute souhaitable d’entamer une réflexion sur cette ferme. Des discussions avec les habitants devront également avoir lieu sur l’équipement sportif du Haut-Sancé. Echanges déjà provoquées par le collège du Landry en raison de problèmes existants sur l’accès aux équipements.

Le Site de l’AFPA

La zone de l’AFPA interroge tout autant. Il s’agit d’une zone très importante dans le quartier, et nous savons déjà que l’AFPA pourrait un jour se délaisser d’une partie de son foncier, surement celle au nord du secteur du Noyer. C’est une zone classée en secteur équipements. Nous avons donc demandé quel type de logement/bâtiment pourraient y être déployés ?

La réponse est que le zonage actuel permet les équipements d’intérêt collectif et les hébergements : il ne permet pas la construction de logements familiaux ou d’activités. Nous essaierons de détailler ce point ultérieurement.

Et enfin, la Charte construction et citoyenneté

Elaborée par un jury citoyen, elle intègre la nécessité d’une concertation entre les promoteurs et les habitants avant la définition des projets immobiliers. Pour éviter les situations du passé où les habitants découvraient les projets une fois le permis de construire affiché. Cette question n’a pas été traitée en séance, nous aurons :

  • Présentation de la Charte le jeudi 3 juin 18h30 en visioconférence au prochain conseil de quartier élargi à la commission cadre de vie. Une validation est prévue fin juin par le conseil municipal.
  • Nous ferons un article dédié sur le sujet.

Comme cela est signalé dans le compte rendu, la commission cadre de vie devra réfléchir à la suite à donner à cette première réunion d’information. Il semble souhaitable d’organiser d’autres points d’information pour répondre à la forte demande d’information. Dans le contexte de la concertation sur la 1ère modification du PLUi, il semble opportun d’élargir l’audience des points informations aux habitants pour qu’ils puissent y contribuer de manière éclairée et constructive. Concernant l’état des lieux sur les infrastructures de quartier (équipements sportifs et culturels), il semble important de conduire un exercice similaire.

À propos de l’auteur

grobigou administrator

1 commentaire pour l’instant

Le ToquinPublié le11:34 - Juin 6, 2021

Bonjour,
le 3 juin 2021, une présentation de la charte construction était programmée pour les Conseils de quartier élargis aux commissions Cadre de vie. Peut-on avoir de l’information sur cette réunion en visioconférence ? Merci.

Répondre à Le Toquin Annuler la réponse