Censure : Le comportement des élus à l’assemblée de quartier sur le sujet de la ZAC

Censure : Le comportement des élus à l’assemblée de quartier sur le sujet de la ZAC

Bonjour,

Si vous avez déjà vu la vidéo de l’assemblée de quartier, vous avez surement remarqué la tension présente durant toute la séance. Mais ce que nous aimerions mettre en avant est cette censure ressentie et finalement réelle que nous avons subit.

Rappel : Ce qui fut proposé en début de séance : 20 minutes de présentation et 20 minutes d’échanges avec l’audience. Même si c’est très court pour tous les sujets que nous voulions aborder, nous n’avions pas le choix.

Analysons plus précisément les passages liés à la ZAC du Haut-Sancé. Tout d’abord, voyons la présentation de l’avancée du projet. Cette présentation dure 14 minutes 38. (Voici un lien Youtube si le visuel ci-dessous ne passe pas)

Puis voyons ensuite le temps d’échange avec le public. Cela dure 19 minutes 18. (Voici un lien Youtube si le visuel ci-dessous ne passe pas)


Il est donc très clair, les chiffres ne mentent pas, nous avons été volontairement écourtés au niveau des échanges. La volonté était de ne pas disserter ensemble sur le sujet.

  • 29 minutes après le début nous notons déjà une première tentative de passer au sujet suivant.
  • A 32 minutes, on nous re-dit encore que nous allons manquer de temps, l’audience remontant que les 40 minutes n’étaient pas encore écoulées.
  • A 34 minutes, la censure frappe. Toute discussion est coupée sur ce sujet, 6 minutes avant le temps qui nous était initialement imparti.

La caméra ne le montre pas, mais Mr Sémeril, assis au premier rang, lançait discrètement aux organisateurs de l’assemblée, un signe de ciseaux avec les doigts, en fin d’échange, pour encourager la rupture du dialogue.

Pour agrémenter ce mépris, nous notons aussi que plusieurs personnes n’ont pu avoir le micro, certains organisateurs refusant de passer le micro à des habitants. Nous n’avons donc pu poser un grand nombre de questions comme :

  • La hauteur réelle des tours ? Par exemple, celle proche du carrefour à feu présente 7 étages. Un R+7 affiché. Néanmoins, ce bâtiment offre un rez-de-chaussée de 7 mètres. Visuellement, cette tour est donc pour un riverain un R+9/R+10. En moyenne, les autres tours ont un rez-de-chaussée avec une HSP (Hauteur Sous Plafond) de 3 à 4 mètres, soit un ajout visuel de 1 à 2 étages par rapport aux hauteurs annoncées. Et pour ça, on soigne bien le discours pour ne pas le montrer.
  • L’emplacement des entrées de garages souterrains afin de voir les problématiques de circulation que cela pourrait apporter dans le quartier ?
  • En ces temps critiques d’un point de vue environnemental, pourquoi rester sur une norme RT2012 pour des bâtiments à forte hauteur ?
  • Les places de parking ? Aujourd’hui nous avons 70 places de parking aériens autour du centre commercial. Demain, ils nous proposent 20 places aériennes et 8 souterraines. Alors qu’ils prônent le re-dynamisme des commerces, ont-ils perdu la raison ?

Comment est-ce possible d’agir ainsi sans le moindre soucis, sans la moindre crainte, sans que quelconque institution ne puisse l’en empêcher ? La municipalité avait pris possession du déroulement de l’assemblée, elle a aussi complètement bloquée, une fois de plus, le dialogue.

La municipalité est toute puissante. Comment peut-on à ce point nier l’absence de concertation ? Elle fut un total échec, qui peut remettre en question les fondements du projet ? Les médias ne peuvent-ils pas apporter cette pression ?

Rappel : Un sondage sur les bâtiments présentés est en cours !

Suivez nous et aimez nous sur :
error0

À propos de l’auteur

grobigou administrator

Laisser un commentaire