La Maire censure au dernier conseil municipal du 16 septembre 2019

La Maire censure au dernier conseil municipal du 16 septembre 2019

Bonjour,

Lundi 16 septembre 2019, nous souhaitions intervenir au conseil municipal en posant une question en lien avec le nombre de logements du programme de la ZAC du Haut-Sancé.

Comme nous le maintenons tous, habitants du quartier, 500 logements est très considérable, et nous avons toujours défendu le fait que 300/350 logements ferait le consensus productif que la municipalité aimerait tant avoir.

Nous avons donc proposé une question pour ce conseil municipal, en lien direct avec notre quartier, en lien direct avec la densité de cette ZAC, en voici le contenu :

Déposée le dimanche précédent, cette question s’est vue refusée pour une raison non valable :

  • En réponse à votre demande de prise de parole au Conseil municipal de ce soir, au nom du collectif de la ZAC du Haut-Sancé, je vous informe du refus de Madame la Maire sur cette demande au motif que cette question relève moins d’une intervention du public sur un projet municipal que d’une interpellation du conseil pour un débat de politique générale sur la densité des quartiers. En effet, le débat sur cette question a déjà été activé lors du conseil municipal dernier et a eu lieu, en juin, notamment déjà sur interpellation de votre collectif. Par ailleurs, la procédure d’interpellation du conseil municipal pour un débat de politique générale est suspendue dans les 6 mois précédant une élection municipale, conformément au règlement de la charte rennaise de la démocratie locale.

De notre point vue, qui semble partagé, nous demandions principalement un étalement des livraisons afin de s’assurer que le quartier puisse absorber (via toutes sortes d’infrastructures) cette explosion de logements, afin de s’assurer que le rythme de livraison redevienne raisonnable.

En aucun cas nous demandions un débat comme celui de Juin. En aucun cas nous demandions une réflexion sur un sujet global à l’urbanisation de la ville de Rennes. Nous demandions juste d’étaler la livraison des logements de la ZAC du Haut-Sancé.

Il nous semble important que ce refus, qui s’assimile pour nous à de la censure, soit largement connu de tous. Non seulement, pour cette ZAC du Haut-Sancé, la concertation fut un total échec, mais la municipalité continue d’avancer en sous-main ce projet de ZAC (C=Concertée) en refusant de relancer un dialogue avec les riverains.

Suivez nous et aimez nous sur :
error0

À propos de l’auteur

grobigou administrator

3 commentaires pour l’instant

BulletPublié le6:39 - Sep 22, 2019

c Est sans doute ce que la mairie appelle un débat citoyen! Elle est dans une logique d urbanisation à tout va. Sans réflexion sur les risques de concentration des populations, d esthétisme et de sécurité. Les erreurs des années 60 n ont pas servi de leçon. À la plaine de baud comme dans beaucoup de quartiers on reconstruit les modèles des Gayeulles ou villejean! C est sans doute cela Qu elle souhaite laisser en héritage aux futurs habitants !

RennesPublié le10:18 - Sep 22, 2019

Beaucoup de Rennais en ont marre de ses immenses tours partout dans Rennes. Le paysage Rennais change à vue d’œil. Mais les élections à venir vont lui faire très mal… Elle est déjà passé de justesse la dernière fois…

Comment bloquer le dialogue ? Des réunions d’informations étriquées et concentrées – ZAC Haut SancéPublié le9:09 - Sep 25, 2019

[…] venons juste de parler de censure, mais elle semble désormais une notion à la mode quand il s’agit de parler urbanisme, sujet […]

Laisser un commentaire